Ventre plat, les différences entre les hommes et les femmes

Les hommes et les femmes sont différents sur bien des points et le problème du ventre gonflé touche tout le monde sans exception.

Pourtant, les causes d’un ventre proéminent varient selon le sexe.

Voici ce qui différencie les femmes des hommes quand il s’agit d’avoir un ventre plat.

Les femmes, plus adeptent des régimes et plus sujettent l’effet yo-yo :

En 2015, 57 % des femmes ont essayé de perdre du poids contre 39 % des hommes : c’est le résultat d’un sondage britannique mené par l’institut privé Mintel.

C’est une réalité, les femmes sont celles qui sont le plus enclin à suivre le dernier régime à la mode pour perdre du ventre.

Toujours d’après le même sondage, 30% d’entres elles se déclarent au régime en permanence.

Or, on sait que suivre un régime restrictif sur le long terme ne permet pas de perdre du ventre. D’autant plus que cela est difficile de tenir la distance et qu’il arrive un moment où l’on craque et c’est l’effet yo-yo assuré.

Les grossesses :

Vous l’aurez compris, ce facteur ne concerne que les femmes mais c’est souvent la cause principale des problèmes de ventre chez les femmes.

Durant la grossesse, la peau mais aussi les muscles abdominaux sont mis à rude épreuve. Ils se distendent et ne retrouvent pas naturellement leur fermeté initiale.

Il est donc indispensable d’agir rapidement après l’accouchement pour retrouver un ventre plat.

Alimentation saine, sommeil ou encore pratique sportive, de nombreuses astuces peuvent aider les jeunes mamans à retrouver un ventre plat.

La génétique et dérèglement hormonale :

Pour faire suite au paragraphe précédent, la génétique ne joue pas toujours en la faveur des femmes quand il s’agit de ventre plat.

Par nature, les femmes stockent de la graisse au niveau des hanches, fesses, cuisses et le ventre dans le but de faire des réserves pour une future grossesse.

Un dérèglement hormonale peut également être la cause d’un excès de graisse abdominale chez les femmes.

La situation hormonale détermine l’endroit du corps où les graisses seront stockées. Chez la femme, c’est l’insuline, le cortisol, les œstrogènes, la progestérone et la testostérone qui jouent un rôle dans la localisation des graisses.

Si l’équilibre hormonal d’une femme est bon, les graisses se localiseront essentiellement dans le bas du corps. Les œstrogènes et la progestérone tendent à empêcher l’apparition de graisse abdominale tandis que le cortisol, l’hormone associée au stress, favorise la prise de graisse abdominale, autant chez les femmes minces que chez les femmes en surpoids.

Le mode de vie :

C’est bien connu, les hommes prennent moins soin de leur santé que les femmes. Ceci explique notamment l’espérance de vie plus courte chez les hommes.

Que ce soit l’alimentation ou encore l’activité physique, les hommes ont tendance à plus négliger leur santé.